Ililum's V2

Ililum's V2, la roue tourne!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Formation assassin ( partie 1 )

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuraso
Modo/Tsuyosiens
Modo/Tsuyosiens
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 27
Localisation : loin, très loin...
Un truc à dire? : ben, un truc...
Date d'inscription : 28/06/2008

Fiche de Perso
niveau: 5
Vie:
80/100  (80/100)
Expérience:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Formation assassin ( partie 1 )   Dim 16 Nov - 13:50

Kuraso avait longuement hésité quant à son orientation dans la vie active. Enfin dans le monde du travail, car récemment, sa vie avait été on ne peut plus active. Mais il avait enfin trouvé sa voie. Il voulait entrer dans le cercle des assassins de Tsuyosa. Pas par plaisir de tuer, mais pour d’autres diverses raisons. Il alla donc au bureau du Tsukeni où il fallait aller pour passer un test. Il était certes incapable de se servir de son bras gauche, mais il ne pouvait pas attendre. Et puis, de toute façon s’il était doué, le Tsuyosien savait qu’il serait pris. Si Kuraso était refusé, ce ne serait pas à cause de son bras, mais tout simplement parce qu’il n’était pas fait pour ça. Il arriva donc serein. Lorsqu’il arriva, il rencontra un homme qui semblait être le responsable des nouvelles recrues. Il lui dit que la sélection se faisait lors d’un entretien. Kuraso tomba des nues, il ne s’attendait pas à ça. L’homme le conduisit dans une salle et ils s’assirent tous deux face à face avec une table les séparant. Il prit la parole en premier.

- Alors comme ça petit gars, tu veux devenir assassin, tuer des gens pour le compte des autres et tout et tout… Tu sembles frêle, en auras-tu le courage et la force.

Sa voix était calme et posée. L’homme n’était pas du tout agressif comme s’y attendait Kuraso. Au contraire, il mettait à l’aise. Le jeune aveugle se sentit rassuré.et répondit donc à celui qui lui faisait face.

- Oui Monsieur. Le courage et la force sont les principales qualités des Tsuyosiens. Et je suis fier d’en être un. J’espère donc avoir ses qualités. Mais ce n’est pas à moi d’en juger.

- C’est bien, je vois donc que tu es fier d’être de Tsuyosa, c’est bien. Mais ça ne suffit pas. Je vais maintenant te faire passer un petit test. Pour voir si tu mérites d’être de nôtres.

- D’accord, où faut-il aller ? Je suis prêt à vous montrer de quel bois je me chauffe.

- C’est bien, tu es motivé ! Mais ici, seuls les admis ont accès au camp d’entraînement. Dans cette pièce, ce n’est pas un test physique, mais un test psychologique que nous faisons passer. Tu vas devoir me prouver que tu n’es pas « fragile » dans ta tête. Après seulement, tu pourras me montrer ce que tu vaux vraiment.

Le jeune Tsuyosien était interloqué. S’il s’attendait à ça. Il s’était préparé physiquement avant de venir se présenter. Et on ne lui demandait qu’un test psychologique. Mais Kuraso était méfiant. Il savait que ce test ne serait pas simple. Le jeune aveugle savait que s’il montrait la moindre faiblesse, il serait recalé. Mais il ne devait pas non plus se montrer trop fermé. Il voulait entrer chez les assassins qui faisaient le prestige de Tsuyosa, et il le ferait.

- Je suis prêt Monsieur, posez moi toutes les questions que vous voudrez. De toute façon, il faut que je réussisse, je ne peux en aucun cas échouer.

- D’accord. Alors commençons. Parles moi de tes faiblesses physiques. Je vois que tu as le bras blessé. Et de plus, tu sembles avoir le regard vide. Je peux en déduire que tu es aveugle, ou que tu vois mal. Ce peut être un handicap.

- Eh bien pour ma blessure à l’épaule, elle est récente, mais elle guérira. Donc sur ce point là, il n’y a pas de soucis à se faire. Et pour mes yeux… Vous avez vu juste. Je sus aveugle. Mais c’est loin d’être un handicap. Au contraire. Au début de ma cécité, j’étais certes complètement perdu, mais maintenant, j’arrive à me repérer totalement grâce à mon ouïe. Et mes oreilles sont maintenant devenues très utile. Ma perception est excellente. J’entends beaucoup de choses que personne n’entend. Comme les battements de votre cœur par exemple. Si j’écoute bien, je sais parfaitement où frapper pour vous tuer d’un seul coup.

- Donc il n’y a pas de problème avec ça. Je sais quand les gens me mentent, et apparemment, tu n’as pas menti. Maintenant, j’aimerais savoir pourquoi tu veux devenir assassin.

- Je veux devenir assassin pour devenir plus fort. Je dois progresser pour pouvoir me venger. Et selon moi, le meilleur moyen de devenir plus fort est d’apprendre à tuer car c’est là ma faiblesse, je n’aime pas tuer. Il faut que je devienne capable de tuer sans réfléchir.

- Donc tu n’es pas un tueur sanguinaire. Tant mieux, nous n’acceptons pas ce genre de personnes. Ensuite, tu n’aimes pas tuer, saches que ce n’est pas un défaut. Moi non plus, mais quand cela est nécessaire, je deviens une véritable machine et j’en oublie mes sentiments. Il faut que tu deviennes pareil. Mais ça s’apprend. Ne t’inquiète pas. Par contre, tu m’as parlé d’une vengeance. Cela peut paraître indiscret, mais il faut que tu m’en dises plus pour que je puisse mieux t’évaluer.

- Je n’aime pas trop en parler, mais je crois que je n’ai pas trop le choix…

- On a toujours le choix, mais saches que ton admission risque de dépendre de ce choix.

Kuraso s’attendait à cette réponse. Selon lui, il valait mieux qu’il ouvre un peu son cœur et qu’il soit honnête. Honnête il l’était quasiment toujours. Mais il n’aimait pas se dévoiler. Il se forgeait une carapace, comme l’indiquait son nom, pour ne pas montrer sa peine. Mais il le savait, cette carapace n’était pas indestructible ; et il allait la défaire devant cet homme.

- D’accord… Eh bien je veux venger la mort de mes parents. Ils ont été assassinés alors que je n’avais que onze ans. Ils ont été assassiné par des Kakoniens juste parce qu’ils étaient de puissants magiciens, c’est-à-dire sans raisons. Puis ils m’ont rendu aveugle et laissé au milieu des décombres de notre maison et des cadavres de mes parents. Depuis, je me suis juré que je les vengerai et que je tuerai ces Kakoniens. Mais je n’aime pas tuer. Et c’est pour ça que je souhaite entrer chez les assassins. J’ai en effet peur que si un jour je retrouve les meurtriers, je ne sois pas capable de les tuer. C’est pourquoi je veux devenir assassin afin de devenir capable de tuer sans réfléchir quand il s’agit de personnes dangereuses. Pour ne plus hésiter devant un ennemi vaincu et qui ne mérite pas de vivre. J’aimerais apprendre à tuer de manière rapide et efficace, mais surtout sans hésitations.

- Bien… Est-ce la seule raison pour laquelle tu veux devenir assassin ?

- Non. Après la mort de mes parents et jusqu’à il y a peu, j’étais comme un chien errant. Je n’avais plus de foyer et je voyageais de ville en ville. Puis un jour, je suis arrivé à Tsuyosa. Ville où j’ai été accepté. C’est pourquoi j’aime cette ville ; bien qu’elle soit loin d’être parfaite. C’est pourquoi j’ai choisi de venir ici. Les assassins sont la spécialité et le prestige de Tsuyosa. Et je veux contribuer au prestige de Tsuyosa. Mais surtout, je veux devenir plus fort. Aussi bien physiquement que psychologiquement. Et je sens que c’est ici que je deviendrais plus fort. Voilà ce que j’avais à dire…

Kuraso était inquiet. Il avait peur d’en avoir trop dit et d’avoir montré ses faiblesses. Il sentait que son interlocuteur le jaugeait. Le jeune aveugle attendait le verdict, et avant que le juge de ce verdict ne reprenne la parole, Kuraso entendit les muscles de son interlocuteur se contracter au niveau des joues. Etait-ce un sourire ?

- Eh ben dis donc, je m’attendais pas à ça ! Des petits gars comme toi, on n’en voit pas tous les jours. Tu m’as l’air d’être équilibré. Je ne pense pas que tu nous sois nuisible. C’est pourquoi, je suis curieux de voir ce que tu vaux réellement. Rejoins-moi dans les montagnes dans une semaine à la première heure. Je serai dans la vallée centrale. Je pourrais ainsi tester tes capacités physiques. Entraînes-toi bien jusque là, et à la semaine prochaine.

Kuraso s’en alla donc. Il était heureux, il avait réussi. Mais ce n’était pas terminé. Il allait pouvoir réussir ses objectifs. Mais pour l’instant, il ne devait penser qu’à la semaine prochaine. Il fallait qu’il réussisse. Cette semaine allait être longue et courte à la fois. Longue car stressante. Mais courte car il fallait absolument qu’il s’entraîne. Il avait hâte d’y être…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Formation assassin ( partie 1 )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie scénarisée 40k en mode Apocalypse
» Centre de formation semaine 7
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» [Achat]Dague de l'assassin.
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ililum's V2 :: Ililum's RPG :: Tsukukaan :: Tsuyosa :: Quartier du Tsukeni-
Sauter vers: